dimanche 13 juillet 2008

Sentence !





Ah ! Je maudis les palpitations du jour et bénis le sépulcre de la nuit !

J’exècre la nature diaprée, éveillée, riante, enivrante et je lui trouve un air de gueuse tant sa pétulance, sa fraîcheur, ses séductions narguent ma détresse en son obscurité et sa froidure. Je fuis la lumière entre les murs sombres et mornes d’un cachot.

Dehors les alouettes grisollent à tue-tête aux prémices des bourgeons mais leurs chants d’amour qui pénètrent les filets d’air ténus entre les barreaux ont des accents graves et langoureux d’une élégie intense.

Hier le prêtre est venu ; il ma dit : « Mon fils, c’est l’heure. Etes-vous prêt pour l’épreuve ? ». Je le distinguais à peine à travers mon voile humide, mais son ombre informe d’un noir profond qui se détachait de la pénombre de mon cachot s’imposa nettement à mes yeux comme l’oiseau de mauvais augure. Je demeurais silencieux, prostré dans le sein d’une douloureuse et incommensurable tristesse. Du fond de l’abîme, l’âme enveloppée dans un linceul attendait résignée l’ultime épreuve.

Je me suis déjà préparé ; une fois que les mains du bourreau auront accompli leur basse besogne, je sais que je ne verrai plus les étoiles briller des mêmes yeux ; elles m’apparaîtront comme de simples astres, à leur état brut.

Sournoisement une forme trapue et difforme s’approche ; je ne l’ai pas entendue entrer car je m’étais assoupie. Sans jamais l’avoir vu auparavant je le reconnais, c’est le bourreau. Dans la faible clarté j’essaie d’entrevoir une lueur dans son regard, mais je ne distingue rien ; il semble éteint, vide, sans âme.

« La plaie est-elle profonde ? » s’enquiert-il sans une teinte d’émotion dans la voix. Je lui découvre l’endroit ; une blessure béante met à nu l’objet de son attention. « L’ablation sera rapide et la douleur sera moindre que les tourments subis jusqu’alors ». D’un geste leste et expert avant même d’avoir achevé sa phrase il extrait l’organe palpitant.

Ainsi, j’avais été condamné à ne plus pouvoir aimer.

28 juin, 2008 . par Hervé, Source : onverra

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :



Recevez les nouveautés par email

0 commentaires:

Sélectionnez les signes à côté du smiley à insérer dans votre commentaire

:)) ;)) ;;) :X :(( =(( :-o :-* :| :)] :-t
b-( :-L :-/ o_O :D ;) :p :) :( 8-) ^^

Enregistrer un commentaire

Related Posts with Thumbnails