dimanche 28 juin 2009

Quand les ados écrivent leurs fins..




(Je ne vais pas citer des noms, ni donner des précisions sur le lieu. Mais je veux juste dire que c'est une histoire vraie. Et chaque jour une histoire similaire se raconte quelque part...)

Un beau matin, précisement un samedi coincidant avec le dernier jour de la semaine bloquée pour les lycéens, une lycéenne en 2ème année secondaire a décidé de mettre fin à sa vie.
Elle s'est jetée de la 3ème étage de son lycée. Plusieurs élèves étaient présents devant son corps sanglant, vide de toute vie. Le choc était intense, la scène était horrible. Les profs, les administratifs, les ados présents,... tout le monde était bouche bée. ça fut une drame..
Quelqu'un peut il seulement imaginer ce qui a du passer dans la tête de cette ado juste avant sa chute?
Des élèves ont raconté qu'elle a jeté une feuille d'un examen avant son suicide. La feuille était tombée, et la note a pris son âme.
Ce n'est peut etre pas très tard de se poser la question : Suicide.. mais pourquoi?

Pourquoi des jeunes qui ont toute la vie devant eux sont-ils si désespérés au point de mettre fin à leur jour?
Il demeure difficile de donner une explication simple à cette question. Le suicide à l’adolescence dénote la présence d’un malaise important, c’est un cri de souffrance, de désespoir et d’appel à l’aide. L’explication du suicide ne se trouve pas dans un facteur précipitant mais dans l’histoire passée, le vécu problématique, les conflits antérieurs. Il y a eu une escalade de problèmes, ceux-ci ont commencé très jeune, ils se sont accrus et accumulés avec les années, puis ils ont atteint un point culminant à la période de l’adolescence. Lorsqu’un dernier problème vient s’ajouter c’est la crise suicidaire.
Le côté émotif est mis à vif, tout est chambardé : le corps, les relations, les exigences envers lui. Tout ces changements sont difficiles à prendre. Sur le plan psychologique, il est impulsif, hypersensible, susceptible, émotif, impatient, il est constamment en déséquilibre, en état de conflit, il a l’impression d’être seul.

Il est important de savoir qu’il n’est jamais trop tard pour intervenir. L’ambivalence et la peur de passer à l’acte suicidaire sont présentes jusqu’aux derniers moments et le processus peut être interrompu en tout temps.
(Source : psychomedia)

NB : Le suicide n'est pas un problème limité aux ados, mais quand ça tourne mal dès le début, faut il intervenir aussitôt pour rendre la lumière perdue à cette âme qui sombre. C'est facile de perdre espoir, de se laisser fondre dans l'obscurité et les idées noires, mais c'est parfois facile de tendre la main à cette personne qui n'arrive plus à vivre .. de seulement lui montrer son amour, car la déprime rend aveugle de tous les sentiments..
Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :



Recevez les nouveautés par email

0 commentaires:

Sélectionnez les signes à côté du smiley à insérer dans votre commentaire

:)) ;)) ;;) :X :(( =(( :-o :-* :| :)] :-t
b-( :-L :-/ o_O :D ;) :p :) :( 8-) ^^

Enregistrer un commentaire

Related Posts with Thumbnails