vendredi 28 août 2009

Confessions nocturnes






Cette nuit, j’ai envie de rester seule. J’ai envie de fuir la civilisation, la maison, internet, les rues, les gens, de me sauver loin..très loin. Je veux être devant la mer. Écouter les vagues se briser sur les rochers.. cette voix musicale, cette musique qui me traverse, qui me fait vibrer.
Mer.. Souffle en moi ta voix brisée, fatiguée, murmure moi ta rage, je veux t’écouter crier ! Secoue moi avec ta mélancolie !
Réveille moi, je suis fatiguée des rêves ! Je n’ai plus le droit de rêver. Je n’ai plus envie de rêver, ni de dormir parce que le sommeil est un mensonge pour calmer les pensées de l’esprit et l’obliger à se reposer, et le mien ne croit plus aux mensonges !
Mer.. drogue moi avec ton odeur fraiche salée !
Entraine moi dans tes bras humides, accorde moi une dernière danse sous les regards tristes de la lune, fatigue moi avec les tourbillons de tes profondeurs, fais moi plonger dedans, et enferme moi dans ton silence éternel.
Fais moi sentir ta douleur infinie, laisse ton chagrin me pénétrer comme une crise de sentiments affamés, casse mon cœur dès qu'il commence à pleurer, prive moi de ce don qu'est les émotions, efface mes souvenirs, mouille mes pensées, affaiblies mon corps, enferme mes rêves et brise les violemment jusqu'à ce que je cesse d'éprouver ces sentiments inhumains qu'on appelle l'ennui, le dégout et le désespoir d'une attente infinie sans résultat.
Fais de moi une sirène dans ton royaume. Accroche moi à tes vagues, tatoue mon nom sur le blanc de leurs bras toujours ouverts à la recherche d'un nouvel amant, vide moi de ce sacré liquide rouge qui coule dans mes veines, laisse le couler tout chaud, se mélanger à ton eau et se dissiper sous les tremblements de ton courant.
Mer.. je suis ta fille. Je suis née en toi, et je voudrai revivre en toi, pour finir fondu dans le bleu de tes yeux.
Cette nuit, j’ai besoin d’être seule et de pleurer seule devant la mer..

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :



Recevez les nouveautés par email

1 commentaires:

Téméraire V5.0 a dit…

Depuis la nuit du temps, c'est les larmes que nous avons déversés qui ont constitués ces océans.

Et chaque fois que la mer se sente seule, elle nous envoi des brises d'air nous chuchoter et nous inviter à venir l'alimenter de nos sources salées.

Il arrive parfois que cette mer nous enivre et nous tente de la rejoindre pour nous laver de nos pêchés, pour nous purifier par un baptême d'eau, pour nous redonner goût à la vie.

Sélectionnez les signes à côté du smiley à insérer dans votre commentaire

:)) ;)) ;;) :X :(( =(( :-o :-* :| :)] :-t
b-( :-L :-/ o_O :D ;) :p :) :( 8-) ^^

Enregistrer un commentaire

Related Posts with Thumbnails