mardi 1 juin 2010

Au coeur de l'innovation et de l'invention






Dans cet article je vous présente le concours Lépine (un grand concours d'inventions), Top Braille (l'appareil qui facilite la lecture pour les aveugles) qui a remporté le prix 2010, Easymétros pour les aveugles aussi (prix 2009), Magui pour les personnes âgées (l'ordinateur sans souris, ni clavier ni unité centrale : prix 2008) et pour finir un autre concours d'innovation (mais pour les objets complètement inutiles).
1. Le Concours Lépine


Le Concours Lépine est un concours créé en 1901 par Louis Lépine (préfet de police de la Seine). À l'origine, ce concours-exposition récompensait d'un prix de 100 francs un petit fabricant de jeux et jouets, de quincaillerie, d'articles d'ameublement, de ménage, de sport, de mécanique, de T.S.F, de photographie, etc. Il était destiné à sortir les petits fabricants parisiens du marasme économique ambiant.
Aujourd'hui, ce concours d'inventions est ouvert à tous, à condition qu'un titre de propriété intellectuelle ou industrielle (brevet...) soit déposé. Son objectif est de récompenser une invention originale. En plus d'un siècle, de nombreuses inventions fort utiles ont été primées, telles que le stylo à bille, le moteur à deux temps, le fer à repasser à vapeur, l'hélice à pas variable, les verres de contact.
En 2005, Antoine Saucède et Matthieu Lapeyre, alors âgés de 14 ans, reçoivent le prix du président du jury. Ils sont les premiers mineurs à être récompensés par le Concours Lépine pour leur boîte aux lettres magique.
Si toutes les inventions disposant d'un titre de propriété industrielle ou intellectuelle peuvent être présentées au concours Lépine (dans les limites de la légalité), elles ne peuvent toutes être retenues pour être exposées lors du Concours. Les 500 inventions effectivement sélectionnées le sont sur différents critères, notamment leur utilité et leur viabilité économique.

Par ailleurs, en 2009, les organisateurs ont mis en place une « Avenue des femmes » afin de promouvoir les inventions créées par des femmes. Seules trois femmes (Florence Florit en 2001, Martine Losego en 2002 et Florence Poulet-Daumas en 2009) ont reçu à ce jour la plus haute distinction du concours depuis 1901. L'objectif est de montrer que l'invention n'est pas qu'une prérogative masculine et d'inciter les femmes à déposer les brevets à leur nom et non à celui de leur mari.







2. Top Braille : L'innovation qui a remporté le prix présidentiel du concours Lépine Paris 2010



Le Top-braille, un appareil de poche permettant la lecture instantanée en braille ou en vocal de n'importe quel texte imprimé, a remporté à l'unanimité le Concours Lépine 2010. A partir de tout document écrit, un livre, une revue ou une notice de médicaments, le boîtier à lecture optique retranscrit un texte en braille pour les aveugles et mal voyants, grâce à des picots qui surgissent au fur et à mesure de la lecture. Il est également doté d'une fonction audio pour transformer le texte en son.
L'innovation de Raoul Parienti a été choisie à l'unanimité par les 47 membres du jury. M. Parienti, ancien professeur de mathématiques et ingénieur de formation. "Nous allons pouvoir dire aux aveugles et mal voyants qu'ils ont un produit qui peut leur simplifier la vie", a déclaré le lauréat qui espère voir le prix de vente (1680 euros) de son invention baisser considérablement pour le rendre accessible au plus grand nombre. "Nous n'avons vendu que 150 appareils [via sa société Vision SAS], c'est très peu au regard des 100 000 mal voyants et aux 250 000 très mal voyants en France", a-t-il encore souligné.
M. Parienti, qui enseigne actuellement l'art de l'innovation et de la créativité à l'université de Nice Sofia-Antipolis, a estimé que ce concours allait permettre de communiquer plus largement sur son innovation. "Je pensais à cet appareil depuis de nombreuses années parce que ma soeur malvoyante n'avait de cesse de demander l'utilité d'apprendre le braille alors que très peu de documents sont écrits en braille", avait-il confié, peu avant la remise des prix. Ce sont dix années de recherche et développement et 1,5 million d'euros qui ont été investis dans ce projet, a-t-il encore expliqué. "Je suis l'inventeur, le créateur, j'ai dirigé les développements mais c'est le travail de toute une équipe — une dizaine de personnes — qui a permis cette réussite technique", a-t-il ajouté.
L'appareil lit actuellement des textes en sept langues : français, anglais, espagnol, italien, allemand, portugais et néerlandais, car le premier donateur est hollandais. Mais son concepteur aimerait bien le décliner dans toutes les langues, pourquoi pas en hiéroglyphes ou en chinois.
"C'est un problème de budget et de temps : on estime à 300 000 euros le développement pour l'arabe par exemple. Nous attendons des investisseurs ou des sponsors pour le développer", dit-il.
Le deuxième prix a été attribué à Joseph-Antoine Paoli, inventeur de l'hydro-force dans le domaine de la réduction de la consommation d'énergie.Cet appareil, placé sur une conduite d'eau, adapte, selon les besoins, le débit et la pression.



3. Easymétros pour les aveugles : L'innovation qui a remporté le prix présidentiel du concours Lépine Paris 2009



Easymétros, un appareil de la taille d'un téléphone portable informant vocalement de l'itinéraire et du temps de trajet dans le métro. Sur le boîtier gris, destiné avant tout aux aveugles et mal voyants, on tape simplement les noms de la station de départ et celle d'arrivée, pour qu'une voix énonce l'itinéraire, avec le nombre de stations, les changements éventuels et la durée du parcours.
"C'est en accompagnant mon collègue et ami aveugle, Jérôme, dans le métro que j'ai eu l'idée de cette invention", a indiqué sa conceptrice, Florence Poulet-Daumas, 47 ans, conseillère d'entreprises sur des prestations technologiques.
Easymétros est pour l'instant prévu pour les transports en Ile-de-France "Mais on peut l'appliquer dans toutes les langues et toutes les villes du monde", a-t-elle précisé. Cette mère de deux enfants a remporté le prestigieux prix du Président de la République, un vase de la manufacture nationale de Sèvres.


4. Magui pour les personnes agées : L'innovation qui a remporté le prix présidentiel du concours Lépine Paris 2008



Magui était crée dans l’idée de simplifier l’informatique pour les personnes âgées. Les personnes âgées avaient besoin de communiquer, notamment avec leurs proches. L'évolution des technologies permettait cela mais la technique était vraiment trop complexe.

Magui est un écran plat, tactile, sans souris ni clavier ni unité centrale, qui permet de communiquer :


  • Réception des photos, vidéo via un compte personnel
  • Mails lus par Magui (permet aux malvoyants d’avoir accès à la lecture des mails)
  • Avoir accès à la vidéo- conférence (webcam)

Les programmes liés à ces fonctionnalités sont hyper simplifiés : navigation tactile (zone d’activation de la taille d’un poing pour faciliter la maniabilité et sensibilité de l’écran), environnement très clair et ‘intelligent’. Une synthèse vocale (une voix naturelle qui respecte ponctuation et intonation) permet à la fois de guider les personnes dans l'utilisation mais surtout de lire tout ce qui est affiché à l'écran, sans enregistrement.

Magui permet aussi de s’informer (notamment en BTOB dans les institutions) :



  • Repas des établissements
  • Plannings d’animations
  • Photos des sorties, activités
  • Jeux pédagogiques (mis à jour automatiquement à distance régulièrement afin de créer un dynamisme et un intérêt constant au produit)
  • Présentation de l'établissement, à l'attention des visiteurs par ex.
L’ordinateur peut rassembler plusieurs réponses aux besoins, c’est un support d’animation, d'information et un outil de communication, c’est un réel outil d’aide.



5. LandFill Prize :  Un autre concours pour l'innovation mais ..

LandFill Prize (littéralement « prix de la décharge ») récompense les objets les plus inutiles et gaspilleurs d'énergie. C'est l'écrivain britannique John Naish qui est à l'origine de cette parodie du concours Lépine visant à dénoncer la société de consommation. Cet auteur à l'âme « écolo » a ainsi demandé au public de proposer des inventions, et a constitué un jury pour départager les trouvailles. 
Le « cône motorisé » succède au palmarès à la brosse à dents à rayons ultraviolets (vendue 205 euros), vainqueur de la première édition. La fourchette électrique, qui permet d'enrouler ses spaghettis - beaucoup plus lentement qu'avec son propre poignet - figure également en bonne place dans ce classement. La Wii Fit de Nintendo et le jeu vidéo Guitar Hero complètent ce palmarès des « génies pollueurs ».
Le cornet de glace qui tourne tout seul et vous évite d'en mettre partout : l'invention « révolutionnaire »a remporté l'édition 2009 du LandFill Prize.







Liens utiles :



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :



Recevez les nouveautés par email

0 commentaires:

Sélectionnez les signes à côté du smiley à insérer dans votre commentaire

:)) ;)) ;;) :X :(( =(( :-o :-* :| :)] :-t
b-( :-L :-/ o_O :D ;) :p :) :( 8-) ^^

Enregistrer un commentaire

Related Posts with Thumbnails