vendredi 20 mai 2011

La manifestation des “ni ni” en Espagne répondant à l’appel lancé sur Twitter et Facebook : Vous prenez l'argent, nous prenons la rue !





Malgré que la commission électorale avait tenté d'interdire tout rassemblement en estimant qu'il risquait "de perturber la campagne électorale", des milliers de manifestants ont envahi les rues en Espagne.

Ils étaient au début, quelques milliers de jeunes réunis depuis dimanche, grâce aux réseaux sociaux (Twitter : notamment à des hashtags : #spanishrevolution, #nonosvamos, #acampadasol, #democraciarealya et Facebook : des pages comme  Spanish Revolution et Acampada Salamanca) et dans plus de cinquante villes pour crier leur colère contre la classe politique, le chômage et les retombés de la crise.




La place de la Puerta del Sol était de nouveau rempli le soir du jeudi 19 Mai. Ce mouvement a réuni principalement des jeunes révoltés à peine entrés dans l’univers professionnel.
Surnommés “les indignés”, ils se définissent aussi comme des “ni ni” (ni étudiant, ni travailleur). Ils étaient vite rejoins par des groupes de personnes plus âgées entendant parler des manifestations par les canaux de communication traditionnels et non par internet.

D’après l’AFP, les manifestants proclamaient : "Vous prenez l'argent, nous prenons la rue", "Si vous ne nous laissez pas rêver, nous ne vous laisserons pas dormir”.
Juan Rubio, un porte-parole de ce mouvement a expliqué qu’”ils ont l’intention de rester jusqu’aux  élections de dimanche”.

"J'espère que cela servira à quelque chose. Ce qui me réjouit le plus c'est de voir des gens de la jeune génération, qui effacent l'idée selon laquelle la jeunesse espagnole ne sait que faire la fête", assurait Salvador Guerrero, stagiaire non rémunéré de 28 ans, qui vit avec sa grand-mère, sur une pension de 600 euros par mois pour tous les deux.

Un pays qui vit une vrai crise de chômage qui continue à s’aggraver. En février, 44,6% des moins de 25 ans étaient sans emploi. Le mouvement spontané est venu alors pour dénoncer le système politique dominé par deux grands partis, socialiste et conservateur, la "corruption" et réclamer surtout plus de justice sociale.

Mise à jour : Le mouvement espagnol débarque en France. Des appels auxmanifestations sont déjà lancés sur Facebook visant à s'approprier l'espace public afin de parler politique et de faire vivre la démocratie. Comme vous pouvez le lire, voilà un exemple de ces appels sur Facebook :

Nous sommes tous préoccupés et indignés par le contexte politique, économique et social qui nous entoure, par la corruption des politiciens, des chefs d'entreprises, des banquiers… par le manque de défense du citoyen. Cette situation nuisible au quotidien, peut être changée si nous nous unissons. Il est temps de se mettre en marche, de construire ensemble une société meilleure.

Repères :

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :



Recevez les nouveautés par email

0 commentaires:

Sélectionnez les signes à côté du smiley à insérer dans votre commentaire

:)) ;)) ;;) :X :(( =(( :-o :-* :| :)] :-t
b-( :-L :-/ o_O :D ;) :p :) :( 8-) ^^

Enregistrer un commentaire

Related Posts with Thumbnails