lundi 13 juin 2011

La blogueuse kidnappée en Syrie n'est qu'un Hoax !





Mise à jour : Amina n'a jamais existé que dans la tête d'un certain Tom MacMaster, un étudiant américain vivant actuellement en Ecosse ! C'était lui le seul auteur du blog "A Gay Girl in Damascus" d'après ses confessions publiés dans un billet de blog  intitulé "Une demande d'excuse aux lecteurs". L'histoire est d'après ce qu'il a affirmé n'est qu'un hoax (canular, information fausse à laquelle tout le monde a cru et partagé), d'ailleurs il a changé le titre du blog en "A Hoax" !
On parle pas de déception, mais d'irresponsabilité, vu que cet homme a joué avec les émotions des lecteurs, mais surtout une stupidité envers ce qui se passe vraiment en Syrie. Je ne supprime pas cet article, parce qu'il révèle déjà des réalités sur le régime syrien et la souffrance et lutte de ce peuple courageux ! A part l'histoire de Amina qui s'est révélée une pure fiction, tout le reste n'est que des vérités ! 

------------------- Début du Hoax
Une bloggeuse syrienne vient d’être enlevée, lundi à Damas, par des gens armés. Connue par son blog “A Gay Girl in Damascus”, Amina Abdallah Arraf el Omari écrivait aussi des articles critiquant le régime syrien (rappelons que plusieurs morts sont tombés depuis le début de la révolution dont des enfants : Hamza el-Khatib et Hajer el-Khatib) dont ce billet sur l’amnistie générale annoncée par el-Assad :
Amnesty …
So, the regime has decided that now would be a great time to make a concession (..)
Peaceful, peaceful, Syria was one … and as it did, the old guard of the sons of the dog and their militias went chasing dissenters, beating bystanders and killing, killing, killing …
And we saw that the end of emergency law was a sad, sad joke, that nothing at all had changed and they were as brutal as they’d ever been. If anything, they were simply more emboldened by the awakening of the Syrian people. They spread lies, they killed, and they began to lose control.
Sa cousine “Rania O. Ismail” a rapporté sur un billet intitulé “Amina” publié sur le même blog :
Alors qu’elle marchait non loin de la rue Fares el-Khouri vers 18h, Amina a été attrapée par un groupe de jeune gens âgés d'une vingtaine d'années. Selon l’amie qui était avec Amina, ils étaient armés. Ils l’ont embarquée dans une voiture, une Dacia Logan rouge portant une photo de Bassel Al-assad (le frère défunt de Bachar el-Assad)
Et dans un dernier billet intitulé “Update on Amina” et publié le même jour que le précédent (6/06/2011), Rania a écrit :
J'étais au téléphone avec ses parents et tout ce que nous pouvons dire maintenant, c'est qu'elle est disparue. Son père tente désespérément de trouver où elle est et qui l'a enlevé.
Malheureusement, il ya au moins 18 formations de police différentes en Syrie ainsi que plusieurs milices des partis différents et des gangs. Nous ne savons pas qui l'a enlevé, donc nous ne savons pas à qui s'adresser pour pouvoir la libérer. Nous croyons qu'elle sera libérée assez rapidement. S’ils voulaient la tuer, ils l'auraient fait dès le début.
Les forces de sécurité ont déjà frappé à la porte de Amina comme expliqué dans un billet publié le 26 Avril dernier.
Des pages de support sur facebook appellent à libérer Amina qui a en plus de sa nationalité syrienne, une nationalité américaine.
------------------- Fin du Hoax

Rappelons que plusieurs blogueurs étaient arrêtés dans le monde arabe en particulier, que ce soit avant les révolutions ou après, parmi les plus célèbres :
- Tal Al-Mallouhi une bloggeuse de 19 ans arrêtée par les autorités syriennes en Septembre 2009 (ce qui fait d’elle la plus petite prisonnière d’opinion).
Le journal syrien Al-Watan avait rapporté que les autorités accusaient la lycéenne d'espionner pour le compte de l'ambassade américaine en Egypte. D’après le Monde : la jeune bloggeuse était condamnée lundi 14 février 2011, à cinq ans de prison par la haute cour de sûreté de l'Etat, à Damas, pour intelligence avec un pays étranger, a annoncé l'observatoire syrien des droits de l'homme, basé à Londres.


Dans son dernier poème, Tal a écrit des mots inoubliables :
فعلقوا نجمي المضيء
على الصليب
ثم اذبحوه
واتركوا دمه يسيل
نحو كل الحدود
- Maikel Nabil Sanad un blogueur égyptien de 25 ans arrêté le 28 Mars 2011 et condamné à 3 ans de prison pour avoir critiqué la transparence de l’armée égyptienne.

Repères :

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :



Recevez les nouveautés par email

0 commentaires:

Sélectionnez les signes à côté du smiley à insérer dans votre commentaire

:)) ;)) ;;) :X :(( =(( :-o :-* :| :)] :-t
b-( :-L :-/ o_O :D ;) :p :) :( 8-) ^^

Enregistrer un commentaire

Related Posts with Thumbnails