vendredi 27 janvier 2012

L'Amour - Paulo Coelho [extrait de l'Alchimiste]





Ce n'est jamais trop tard, c'est ce que je me dis à chaque fois que je commence la lecture d'un livre connu et que je n'ai pourtant pas eu l'occasion de le lire avant. Et cette fois, il s'agit bien de très célèbre (et d'ailleurs premier) roman de Paulo Coelho "L'Alchimiste" dont je vous ai choisi cet extrait qui parle du langage universel que parle le monde entier : l'Amour ..
C'est alors qu'apparut une jeune fille qui n'était pas habillée de vêtements noirs. Et ce fut comme si le temps s'arrêtait, comme si l'Âme du Monde surgissait de toute sa force devant le jeune homme. Quand il vit ses yeux noirs, ses lèvres qui hésitaient entre le sourire et le silence, il comprit la partie la plus essentielle et la plus savante du Langage que parlait le monde, et que tous les êtres de la terre étaient capables d'entendre en leur cœur. Et cela s'appelait l'Amour, quelque chose de plus vieux que les hommes et que le désert même, et qui pourtant ressurgissait toujours avec la même force, partout où deux regards venaient à se croiser comme se croisèrent alors ces deux regards près d'un puits. Les lèvres enfin se décidèrent pour un sourire, et c'était là un signe, le signe qu'il avait attendu sans le savoir pendant un si long temps de sa vie, qu'il avait cherché dans les livres et auprès de ses brebis, dans les cristaux et dans le silence du désert.
Voilà, c'était le pur Langage du Monde, sans aucune explication, parce que l'Univers n'avait besoin d'aucune explication pour continuer sa route dans l'espace infini. Tout ce qu'il comprenait en cet instant, c'était qu'il se trouvait devant la femme de sa vie, et sans la moindre nécessité de paroles, elle aussi devait le savoir. Il en était plus sûr que de n'importe quoi au monde, même si ses parents, et les parents de ses parents, avaient toujours dit qu'il fallait d'abord faire sa cour et se fiancer, connaître l'autre et avoir de l'argent avant de se marier. Qui disait cela n'avait sans doute jamais connu le Langage Universel, car lorsqu'on se baigne dans ce langage, il est facile de comprendre qu'il y a toujours dans le monde une personne qui en attend une autre, que ce soit en plein désert ou au cœur des grandes villes. Et quand ces deux personnes se rencontrent, et que leurs regards se croisent, tout le passé et tout le futur sont désormais sans la moindre importance, seul existe ce moment présent, et cette incroyable certitude que toute chose sous la voûte du ciel a été écrite par la même Main. La Main qui fait naître l'Amour, et qui se repose, et cherche des trésors sous la lumière du soleil. Parce que, s'il n'en était pas ainsi, les rêves de l'espèce humaine n'auraient aucun sens.

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :



Recevez les nouveautés par email

1 commentaires:

Hotel Paris a dit…

Un livre simple écrit dans un langage simple et qui nous touche au plus profond de nous!
La quête de soi, sa légende personnelle, les signes de la vie...
Il nous rappelle un élément essentiel dans la vie l'écoute de soi et des autres
Un livre très actuel dans ce monde où tout va vite parfois trop vite
Le final est magnifique
Certains diront philosophie de bas quartier mais pourquoi faire compliqué quand certains auteurs savent nous émouvoir sans complexité!
Je recommande ce livre dans sa bibliothèque personnelle... à lire et relire

Bonne lecture et bonne émotion

Sélectionnez les signes à côté du smiley à insérer dans votre commentaire

:)) ;)) ;;) :X :(( =(( :-o :-* :| :)] :-t
b-( :-L :-/ o_O :D ;) :p :) :( 8-) ^^

Enregistrer un commentaire

Related Posts with Thumbnails